La renaissance de la République


Dans LA PROVENCE du 15 juin 2018 :

Parce que je suis curieux et que jusqu’à présent, dans toutes mes recherches, je n’avais lu ou entendu parler de cette appellation « rue de la République », je suis allé aux Archives Municipales pour trouver la preuve – ou la non preuve – de l’existence jadis de cette rue.

Et, ô surprise, voici cette délibération du 11 mars 1793 :

Le citoyen maire [Laurent Elzéar Perrin] a dit qu’il est du devoir d’un vrai républicain et principalement des administrateurs de la chose publique de proscrire tout ce qui appartient à l’ancien…

…régime et condamner à un oubli éternel des dénominations conférées par la féodalité et le despotismes, je propose au conseil de substituer à la dénomination de rues, porte et cours Saint-Louis la dénomination bien digne d’un peuple libre de rue, porte et cours de la République…

Il est vraisemblable que cette appellation ne restera qu’un court instant entre 1793 et 1804, avènement de l’Empire. Ensuite, elle reportera le nom de « Rue Saint-Louis » ou « Rue de la Porte Saint-Louis », puis en 1879 sera nommée « Rue des Arts et Métiers », avant de trouver son nom définitif en « Rue Portalis » en 1932. À noter que cette rue a reçu aussi le nom de « Rue des Prêcheurs » avant la Révolution.

 


 

 
En tout cas, merci à l’équipe de Nuria Nin pour cette découverte… et à la Provence pour l’info
.
Et merci aux Archives municipales et à Jean-José Sépulvéda, Anne-Sophie Führer et Jean-Charles Vaugoyeau.


Sources et droits des documents de cet article :



• La Provence du 15 juin 2018
• AM - Aix-en-Provence - LL78 pages 90/91

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire