Marius Cigale, l’Aixois, et son poème « Basta » !


Fouillant ici et là, comme à mon habitude, je suis tombé ce matin sur cette perle :

Wikipédia : Marius Cigale est un poète provençal, né en décembre 1824 à Aix-en-Provence. Dès janvier 1825, il s’exile avec ses parents à Brest pour mieux défendre son « pais », mais il mourra de froid et de peine en 1910 dans cette Bretagne d’adoption. Toute sa vie, il n’aura de cesse de conter son pays natal qu’il ne connaîtra pas. On lui doit « Cantare mi lacrima », « Sanginoeu sanguinoloum » et « Volounto revere mi Provençoun », un recueil de chansons. Son dernier ouvrage, « Ah ! Que bello es mi pais d’Ais » d’où est extrait le poème « Basta ! » lui vaudra le fameux prix « Chouchen ». Frédéric Mistral lui reprochera son parler provençal, pas assez académique selon lui.

Voici donc ce poème :

PS : merci de noter la date de cet article !


Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire