Les boites de nuit aixoises dans les années 70-80


À partir de cette publication de Stéphanie autour des boites de nuits d’Aix-en-provence, il a été raconté sur le groupe Facebook Aix-en-Provence : histoires et Histoire :

Un membre de ma famille m’a partagé les boîtes de nuit et bars qu’elle a connus dans les années 70:

  • Les Coquillards rue de la Verrerie
  • Chez Grand-mère
  • Le Richelm
  • Le Tartane
  • Le Flamingo
  • Chez Capucine à Puyricard
  • Le Mas des Brigots d’or
  • Le Son des Guitares au Pont de l’arc
  • Hexagone
  • Le Paris Nice
  • Le Dino
  • Le Ranch à Roquefavour
  • Le Mistral
  • Le Krypton
  • Le Key Night
  • Tyfanis
  • Le Chelsea
  • Oxydium
  • Le Scat
  • La Paillote
  • Le Studio
  • La Trattoria
  • Le Rétro 25
  • Le Club 88
  • La Chimère
  • Le California
  • Le Hotbrass
  • Le Sideral
  • Les Mandragores
  • Le Sunday
  • Le Bambou
  • L’IPN
  • Le Good Time
  • Le Tourbillon à Saint-Eutrope
  • Chez Dardenne
  • Le Taxi brousse
  • L’atrium (bal)
  • Le Copacabana aux Fenouillères
  • Queen’s head
  • L’étrier rue Richelm
  • Le Korea
  • Le MP
  • Le Take Off rue Aumônerie Vieille
  • La Grignoteque
  • Le Saint-Nicolas
  • Le Saint-Fiacre
  • Le Privé
  • Le Moulin à l’huile
  • Le Poulain
  • La Palette
  • Le Sympa
  • Le Puits sous le Cintra
  • Le damier

Est ce que certains se souviennent ?

  • Thierry : Ouhlala, je sens que des souvenirs vont remonter !
  • Jean Pierre : Le good times derrière monoprix ou comment feinter les cours et la chimère à la montée d Avignon en face de mon ancienne station service
  • Hervé : J’ai vu Mr Gamarra hier ! Un vrai jeune homme
  • Aline : Waouh …que des noms oubliés…du coup les souvenirs reviennent….bon je les ai pas toutes fréquentées comme on dit… Et aujourd’hui il en reste combien ???
  • Stéphanie : Pas beaucoup
  • Jean Pierre : Par contre poulain c’était pas une boîte mais une boulangerie pâtisserie tenue par la famille poulain qui ouvrait de bonne heures et où ce retrouver les noctambules pour les croissants chaud avant d aller se coucher
  • Stéphanie : Et bien au début le poste était sur les bars et boîtes de nuit au final certains parlaient beaucoup de la ou ils allaient avant et après les boîtes et du coup celui ci ç est glisse dans ma liste
  • Karine : Oula la la le rétro, les mandragores et le mistral que de souvenirs
  • Alain : Le Paris Nice face au Dino et la liste n’est pas complèt e! Qui a connu le blue up  bd de la république ?
  • Antonin : Moi j’allais le nommer
  • Michel : Le blue up… l’ancien Dino tenu par les frères Di Benedetto ….
  • Alain ! Tous les bars tous les night c’était ma vie 80 90 . Bon on tourne la page . Maintenant nature vert
  • Karinne : La guinguette au bord de l’arc. C’était un Palot d’ailleurs
  • Stéphanie : oui, c’est mon père ! Vous l’avez connu ?
  • Karinne : oui c’était l’ami de mon père ! Je me souviens de toi car vous habitiez au dessus de la guinguette et enfants on joué ensemble
  • Pascale : Ah ben mince Karinne, le monde est petit quand même. La fille aînée de Stéphanie était dans la classe d’Oriane, sa seconde fille dans la classe de Mathias et Karinne est ma belle-sœur
  • Stéphanie : Oriane était effectivement avec ma fille aînée et oui Mathias est né en janvier et ma seconde fille en avril donc dans la même classe aussi. Vous avez un lien avec Mathias et Oriane ? Effectivement le monde est super petit
  • Pascale : Oui je suis leur mère donc on se connaît
  • Stephanie : Leur mère ?? A Oriane et Mathias ? Alors je suis scotchée ben maintenant que j’ai regardé de plus près ta photo je te reconnais ! Je suis tellement surprise
  • Remy : Que de souvenirs mais chut……
  • Stéphanie : Quel fêtard !!! 😊
  • Bernard : Chez Grand Mère : Chaud !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  • Alain : Quequaine et janeot une institutions ! Ho que oui bonne époque
  • Fran : Cela rappelle le bon temps ! Le Damier était situé où ? Chemin des Infirmeries ?
  • Stéphanie : Oui tout à bout du chemin des infirmeries au bord de l arc
  • Alain : Le sidéral ancien St Nicolas
  • Mohamed : J’ai bien connu tous ça
  • Yvan : Il y en a encore 1 la palette rue lisse des cordeliers !!! Dans les années 60!!
  • Marie : En 66 il y avait rue de la paix, le Pussy-cat vite fermée car pas d’issue de sécurité. La première fois que j’allais en boîte, une descente de police.

Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


3 Comments

  1. ahh, les Coquillards, avril 74, que de bons souvenirs de flirts ( hélas) trop innocents, aucun ennui avec le gentil et généreux Richard le Barbu à l’ entrée. Mireille,Hélène,Christine, des roses fraîchement écloses sans étre ceuillies…. je me perds dans le poétique, nostalgie du vieil homme.

  2. En 1969 ou 1970,j’ai un vague souvenir d’une boite située route de Nice (vers Pont de l’arc) et qui se nommait Le KIM.( enseigne lumineuse un papillon).
    Qui s’en souvient? .Nous venions de Marseille avec des copains et nous ne sommes pas rentrés à l’intérieur.Pour quelle raison? En voila une de plus.
    Quelle heureuse époque!

Laisser un commentaire