Aix et la Vertu

Aix et la Vertu

Des récits de vies incroyables d'Aixois au XIXe siècle à lire : la vraie vie et l'histoire d'Aix-en-Provence, par Thierry Brayer, alias l'Aixois.

À lire
Le Promeneur Aixois

Le Promeneur Aixois

Promenez-vous dans Aix-en-Provence en 1877. Ouvrage littéraire est bâti autour des photographies de Claude gondran, le premier photographe de la cité : une histoire d'Aix-en-Provence par Thierry Brayer

À lire
À offrir

À offrir

L'Aixois vous propose d'offrir à vos amis ou à votre famille le calendrier original de son année de naissance ! Les frais d'envoi par courrier suivi sont offerts. Tous les calendriers depuis 1930 à 1999 sont à 9€90. Et si c'est urgent, et que vous habitez Aix, vous êtes livrés en ville !

À lire
____________________________________
Actuellement : 162 articles à lire dans ce journal
Accueil / Encagnane / Encagnane à travers les âges !
Soutenez les commerçants aixois Et si les Allées Provençales avaient été… un forum ? Un plan inédit d’Aix-en-Provence de 1944 Aix, notre ville Faites du sport en 1965 à Aix-en-Provence ! La mode masculine de 1965 à Aix-en-Provence Les bains et lavoirs Reynier Exposition à la bibliothèque Méjanes sur les colonies françaises Le mouvementé Peyresc ! Le Président Haudecœur Le naïf aux quarante enfants Le vrai Gaulois ! Fouilles archéologiques d’Aix-en-Provence Laixois en Provence Quand le tramway resurgit ! Le 3 février 1918 La famille Herzog : des racines aixoises de 120 ans Le Courrier d’Aix : dernier numéro WC publics souterrains Les nouvelles Facultés à Aix-en-Provence et Marseille Les 50 ans de Sciences Po Aix (IEP) Le Promeneur Aixois Mais où cette photo a-t-elle été prise ? L’hôtel du Roy René, avant ! Place Madame Richelme Colorisons les photos anciennes ? L’extension du canal du Verdon Jaume GUIRAN et Aix-en-Provence Aix en Découvertes Cinq photos historiques commentées Grand angle sur la place des Prêcheurs Ça change parfois très vite ! Visitez l’ancien Casino d’Aix-en-Provence Vous souvenez-vous de ces cartes de bus ? Aix sous la terreur Librairie Vents du Sud -1973-2015 Carnaval La place de la Madeleine n’existe pas à Aix-en-Provence. L’idiot Dynamite Jack Le Transporteur Aix encombrée, ou pas ? Les 50 ans du Cezanne Un nommé La Rocca Le Palais de Justice d’Aix-en-Provence L’Aqueduc du canal du Verdon au nord d’Aix-en-Provence Association pour la Protection des Demeures Anciennes et Paysages Aixois ARPA : Patrimoine du Pays d’Aix Oeil2aix.info Les Amis de la Méjanes Encagnane à travers les âges ! Fidélité à Aix-en-Provence ! Aixois : tenez votre ville propre ! Commerces d’hier ou d’aujourd’hui ? Le guide professionnel d’Aix 1942-1943 Sur les tables de la Fac Montperrin Histoire de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence Pétition pour la Provence Aix en 1957 Le Domaine Saint-Antonin Exposition et Bourse de Véhicules Anciens à Cabries le 3 juin 2018 Banane ! Mais ? Elle est où, l’autoroute ? Pot Pourri 1970 La gare routière, mais celle d’avant ! Le passé commence hier matin ! Le Krypton, boite à la mode des années 80 Aix et la Vertu Souvenirs d’Aix-en-Provence Le cours et la rotonde avant 1883 Ray Charles, place du Forum des Cardeurs Les Villeneuve dans la vieille ville ! Le Pavillon Noir… et Rouge ! Le festival de Pop Music d’Aix-en-Provence La moutarde me monte au nez Histoire d’une ville Johnny à Aix-en-Provence La plage d’Aix-en-Provence Le Grillon en peinture Les Pastore : la Cigale et le Grillon La Butte des Trois Moulins La Bastide Beisson La bastide de la Mareschale Avant Quick, la Brasserie Mirabeau Aix en 1942 Bimont avant Bimont Qu’est devenue cette boutique ? Madame le Juge Boudu Pourquoi pas nous ? Des parcmètres à Aix ? Les Assassins de l’ordre Le Grillon, et avant ! Les eaux d’Aix-en-Provence en 1705 Aix en trolleybus Aix en tramway Population de la ville d’Aix en 1911 Encagnane Vraies ou fausses ? La vraie ballade des pendus

Encagnane, Histoire

Encagnane à travers les âges !

Voici une rétrospective du quartier d’Encagnane d’Aix-en-Provence…

En 1983, une élève rédigeait l’histoire de la ZUP, l’actuel quartier d’Encagnane d’Aix-en-Provence :

Le 13 janvier 1960, la Ville d’AIX-EN-PROVENCE désigne M. RAYMOND LOPEZ comme Architecte-en-Chef de la ZUP (Zone à urbaniser par priorité), créée par Arrêté ministériel le 6 janvier 1960. Par Convention approuvée le 22 juin 1961 par M. le Préfet des Bouches-du-Rhône, la Ville d’Aix-en-Provence, l’Immobilière Construction de Paris et la Société Industrielle et financière de l’Artois constituent une Société d’économie Mixte (S.E.M.E.V.A.) chargée de procéder aux études d’avant-projet d’aménagement de la ZUP d’AIX-EN-PROVENCE.

Le Conseil d’administration de la S.E.M.E.V.A. composée de 6 élus et de 5 personnalités privées, confie le 28 novembre 1961 au Bureau d’Études T.N.A.B.(Techniques Nouvelles Appliquées au Bâtiment) les études suivantes :

  • Opérations foncières et administratives
  • V.R.D.(Voiries, Réseaux divers)
  • Topographie

Le Conseil Municipal donne le 23 juin 1962 son accord sur le Dossier et de l’Avant-Projet.

Le Conseil Supérieur de l’Architecture donne son accord sur le plan de masse le ler avril 1963.

Le Comité Directeur du F.D.E.S. (Fonds de développement économique et Social) approuve l’ensemble du dossier d’avant-projet le 9 décembre 1963.

Le ler septembre 1964, M. le Préfet des Bouches-du-Rhône approuve le Traité de Concession entre la Ville d’Aix-en-Provence et la S.E.M.E.V.A. pour l’équipement de la ZUP et de certains ouvrages annexes.

M. LOPEZ étant décédé, le Conseil d’administration de la S.E.M.E.V.A propose de désigner M. Henry LONGEPIERRE corne Architecte-en-Chef de la ZUP. M. le Ministre de l’Équipement donne son accord à cette proposition le 29 juin 1966.
La ZUP a une superficie de 65 ha. Cette zone doit permettre la construction de 4.500 logements environ, ainsi que celle des édifices, installations et équipements nécessaires à la vie des habitants et notamment les édifices publics, les bâtiments scolaires les édifices sociaux, les locaux commerciaux et leurs annexes.

Pour effectuer cet aménagement, la S.E.M.E.V.A. a dû :

  • acquérir à l’amiable ou par voie d’expropriation, les terrains compris dans le périmètre de la zone ainsi que ceux qui, situés en dehors du périmètre, sont nécessaires à la réalisation des ouvrages de desserte
  • réaliser l’infrastructure (voirie, réseaux divers et plantations)
  • réaliser les édifices, installations, faisant partie des équipements collectifs
  • céder ou louer les terrains équipés à leurs divers utilisateurs
  • également réaliser les ouvrages et installations qui, bien que situés hors de la zone à aménager, sont nécessaires à la desserte de celle-ci (chaufferie centrale, station d’épuration de la Pioline, adduction d’eau potable et réseaux d’assainissement)
  • Il aura fallu dix-sept ans pour que la ZUP devienne un véritable quartier à part entière de la Ville, appelé aujourd’hui Quartier d’Encagnane.

La mission confiée à la S.E.M.E.V.A. le ler septembre 1964 s’achèvera le 31 décembre 1981. Cette mission a été menée à son terme puisqu’aujourd’hui [NDLR : ce document date de 1983] la réalité se traduit ainsi :

• LOGEMENTS RÉALISÉS
4 173 logements, dont 332 logements réalisés dans le Quartier Bouenhoure (ZUP NORD)

• STUDIOS RÉALISÉS
1 485 studios ou chambres d’étudiants

• IMMEUBLES DE BUREAUX
4 (CETE, Le Mansard, Phares et Balises, Le Ligourès)
l CENTRE PAROISSIAL (église)
1 CENTRE COMMERCIAL (CENTRAIX)

Outre le Centre Commercial, une soixantaine de commerces de rez-de-chaussée d’immeubles ont été créés. Par ailleurs, le quartier dispose d’un ensemble de services privés, publics et parapublics qui l’anime agréablement (banques, Caisse d’Épargne, Trésor Public, Agence Nationale pour l’Emploi, Bureau de Police, Sécurité Sociale, bureau de poste, médecins, spécialistes, bureaux d’études et d’architecture, laboratoires, etc.)

En matière de superstructures publiques, 5 groupes Scolaires ont été construits, soit au total 50 classes primaires et 21 classes maternelles.

Par ailleurs, le quartier dispose d’une halte-garderie, consultation, de nourrissons, aménagée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Lou Rigaou » et également » d’une crèche aménagée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Les Pâquerettes ».

De plus, une salle polyvalente de 400 m² a été réalisée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Le Ligourès » et cédée gracieusement à la Ville d’Aix-en-Provence.

Le bilan de l’opération d’aménagement du Quartier d’Encagnane s’étant avéré positif, certains aménagements complémentaires ont pu être envisagés et réalisés. C’est ainsi qu’ont pu voir le jour les équipements suivants :

  • un bloc sanitaire sur le jeu de boules
  • un club de boule en cours de réalisation
  • une fontaine au bas du boulevard Maréchal JUIN
  • une fontaine sur la Place Centrale
  • divers aménagements (mur en pierre, aire de jeu [football, sur la Mareschale, plantations diverses dans l’ensemble du quartier].

Pour donner une idée des dépenses réalisées en matière d’infrastructure dont la maîtrise d’ouvrage a été assurée par la S.E.M.E.V.A., il est important de signaler que le total des dépenses réalisées s’élève à 93 500 000 de francs.

Dans ce montant, 4,5 millions de francs ont été affectés à la station d’épuration, 3 millions à l’adduction d’eau potable, 12,5 millions à la voirie, 2 millions à l’éclairage public, 4,5 millions aux Espaces verts.

Le chauffage urbain représente à lui seul une dépense de 10 millions de francs.

Pour en revenir aux espaces verts, il est bon de savoir également que les 4,5 millions de francs dépensés correspondent à une surface traitée de 10 hectares environ.

Quant aux plantations, elles se traduisent par la Frise en place de 5.000 arbres environ, 45.000 arbustes, et 130.000 plantes vivaces ; mise en place de jeux d’enfants et de mobiliers urbains (bancs) dans l’ensemble du quartier.

 

ENCAGNANE-1930-2016


Encagnane au XVIIIe siècle

ENCAGNANE AU XVIIIe


Encagnane en 1828

Sur ce plan disponible sur le site des archives de la ville d’Aix (Cadastre Napoléonien), on peut y trouver la Bastide (de la) Mareschal(e) ainsi que le chemin et le quartier du petit Bourthoumiou pour l’avenue du petit Barthelemy. (Bourthoumiou étant une variante de Barthelemy.)

encagnane1828


Encagnane en 1830

encagnane1830On voit la mention ENCAGNANE


Encagnane en 1866

encagnane-vers-1866


Encagnane en 1889

encagnane-1889

Source : CartoMundi


Encagnane en 1870

Encagnane-1870


Encagnane en 1911

encagnane-1911


Encagnane en 1930

 

pont d anthoine 1930

Le pont d’Anthoine


encagnane 1930

Tout le quartier d’Encagnane


Encagnane en 1934

La plus ancienne photo aérienne du quartier d’Encagnane prise en 1934 : le seul repère est la maison de quartier La Mareschale ( cliquez sur les photos pour les agrandir).

LA MARESCHALE 1934

 


Encagnane en 1950

Encagnane en 1950

Pour vous y retrouver, localisez la Bastide de la Mareschale.

encagnane-1950


Encagnane en 1958

encagnane-1958


1960

En 1942, sous la municipalité nommée de Célestin Coq, l’architecte Blondel est désigné pour élaborer un nouveau plan. Il s’attache aux questions hygiénistes du centre ancien ou la situation est décriée comme épouvantable de surpeuplement. Les habitants y sont entassés dans des logements insalubres.

En 1945, après l’élection de la municipalité Mouret, Jean Hellet le remplace, il va jeter les bases de l’avenir d’Aix.

C’est en 1955 que le plan -projet- d’extension de la ville est approuvé par le ministère de la Reconstruction en particulier parce que la question sociale est traitée par la programmation de la construction des cités de Boisson. Corsy et La Pinette.

On imagine alors également relier directement l’autoroute de Marseille au centre ville. Ce projet de voirie se reconnaît sur le plan Weil commandé en 1954. qui reprend les grandes lignes du plan Hellet. Weil prévoit de dévier le trafic automobile alors directement en périphérie du centre (RN 7) par des ruades au nord et à l’ouest. L’autoroute vers Nice (A8) ne sera réalisée qu’en 1974.

Remanié. corrigé. amputé, le plan Weil est enfin approuvé par décret en conseil d’Etat le 1 8 avril 1961. Mais ce plan acte l’idée majeure de l’ouverture de la ville vers l’ouest.

La Zone à Urbaniser en Priorité créée en 1 960. s’étend du quartier de la Petite Chartreuse au nord à Encagnane au sud. Les travaux commenceront en 1965. En une douzaine d’années, la ZUP deviendra le quartier d’Encagnane couvrant 65 hectares, 4200 logements et quelques 1 0 000 habitants. Le plan avait également l’ambition de détruire de nombreux îlots insalubres en centre ancien : autour de la rue Vend, rue Lisse des Cordeliers le long du cours Sextius ou encore à l’est de la rue Granit. Objectifs, heureusement pour le patrimoine de la ville jamais atteints. N’est pas prévu la destruction de l’Ilot des Cardeurs ou pourtant une place sera ouverte en 1 963.

La gare de marchandises (construite en 1852) est finalement transférée, après une hésitation en 1957 pour le Jas de Bouffan en 1981 aux Milles. Le plan présente également la Manufacture des allumettes qui abrite la Cité du Livre (depuis 1 989), et qui demeurera en activité jusqu’en 1971 .

Plan d’Urbanisme Directeur approuvé en Conseil D’État du 18 avril 1961.
Plan d’urbanisme par Gilbert Weil ;

Le plan suivant est postérieur aux déviations autoroutières mais des éléments importants de voirie, comme par exemple l’avenue Jean-Paul Coste, n’existent pas encore. La ZUP a été créée (en 1960) mais n’est pas encore réalisée ce qui situe ce document vers les années 1960 à 1965. date du début des travaux.

ENCAGNANE1960Plan dressé par l’Indicateur Aixois
d’après les documents des services
techniques de la ville

ENCAGNANE1965Plan dressé par le Ministère de l’Équipement en 1965


Encagnane en 1964

Ouverture du chantier de la ZUP, quartier actuel d’Encagnane

aixhabitat3


Encagnane en 1965

Inauguration de la ZUP

ZUP 1965


Encagnane en 1968

 


Encagnane en 1969

Encagnane année 1969
Merci à Bernard VIGUIER pour cette photo d’Encagnane en pleine naissance (1969)

Cliquez pour l’agrandir


Encagnane en 1974

encagnane-vers-1974

ENCAGNANE-1974-VUENORD

 


Encagnane en 1979

CAREFOURMOURET1979

Le carrefour de l’avenue Mouret : on aperçoit le souterrain.

RUEDESALLUMETTES1979

Les Abattoirs, sur l’emplacement du Pasino.

PASSAGEANIVEAU1979

Nostalgie : le passage à niveau de la rue des Allumettes et la rotonde de la SNCF.

AVENUEDELEUROPE1979

L’avenue de l’Europe non terminée vers le JAS.

RONDPOINTSUPERU1979

Le rond-point de Super U que l’on traverse.

SAINTPAUL1979

L’église Saint Paul actuelle existe depuis 1972. Elle se situait entre 1967 et 1969 dans les locaux actuels de la Poste, rue Blaise Cendrars, puis ensuite jusqu’en 1972 dans les locaux actuelles du Secours Catholique.

D’ailleurs, la voilà en 1972, sans le Super U.


Encagnane en 1980

SCAN_20140627_085127629


Encagnane en 1983

Encagnane-1983

Les abattoirs, les squares Peisson et Éluard, et le passage facile de la rue Jouhaux vers le Jas. L’avenue Camille Pelletan existe encore…


Encagnane en 1990

encagnane1990

Oh ! regardez, on voit encore le tracé de l’avenue Pelletan, et l’impasse Tardieu, et l’agence des PTT, et le passage à niveau… bref un joli tracé à l’est de notre quartier en 1990 !

Mais où ai-je trouvé ce plan ? Dans une cave ? Non ! C’est le plan qui présente notre quartier à la mairie Annexe d’Encagane ! Récent, non ?

Novembre 2017 : le plan vient d’être retiré et je n’ai pas eu le temps de le récupérer !!!

mairie-annexe

Voyez l’article fait par aixendecouvertes.com

 


Source et droits des documents de cet article :


  • Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Laisser un commentaire