La place de la Libération


À Aix-en-Provence, la place actuelle Charles de Gaulle, que les Aixois continuent à nommer place de la Rotonde, fut aussi, à un moment précis de notre histoire, la place de la Libération. Cette photo rare en témoigne :

Délibération renommant la place Maréchal Pétain place de la libération

L’an mil neuf cent quarante quatre et le vingt six aout, à dix heures, la Délégation Municipale chargée, par décision du 22 Aout 1944, d’assurer l’administration de la Commune d’Aix-en-Provence, s’est réunie à l’Hôtel-de-Ville, dans la salle des États Généraux. Étaient présents – MM SCHULER Jules, Président, AMARD. AYMARD. ANDREANI. ALESSANDRI. BOURGI N. FELIZAT. Mlle LANSAC. MARTIN. PINTO. PALANQUE. PEYRE. VAILLERE, membre de la Délégation.
Excusé : M. MALACRIDA.

[…]

Monsieur le Président expose :

Par délibération du 13 décembre 1940, le Conseil Municipal en exercice, a décidé de dénommer la place de la Rotonde, place « Maréchal Pétain ». Je vous demande aujourd’hui, de bien vouloir annuler cette décision. Pour commémorer la délivrance de notre ville par les armées de la Libération, je vous propose de bien vouloir adopter pour cette place la nouvelle dénomination suivante : « Place de la Libération ».

La Délégation Municipale adopte le rapport qui précède, et le convertit en délibération.

Vu et approuvé en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés
par le Commissaire Régional de la République en date du 25 Août 1944,

Le Sous-Préfet d’Aix, signé : MOULINS.

 

Puis

Délibération affirmant que l’ancienne place de la Rotonde baptisée place Maréchal Pétain conservera le nom de Place de la Libération

Noms des places et voies publiques.
Rétablissement des anciens noms existant avant le 16 Juin 1940.

Monsieur BOURGIN expose :

Au nom de M. le Préfet des Bouches-du-Rhône, M. le Sous-Préfet a avisé la Délégation Municipale qu’il y avait lieu, par application d’une mesure générale, de restituer leurs anciens noms aux rues et places de la Ville, débaptisées, par ordre du Gouvernement de Vichy, depuis Juin 1940. Les échanges de vues précédemment intervenus entre Membres de la Délégation ont montré que, sur le principe du rétablissement des anciens noms, il n’y avait des divergence de vues, ni discussion puisqu’il s’agit simplement de restituer leur place et rendre leurs droits à des personnalités à qui, sur le plan national Régional ou local, les Républicains étaient unanimes à rendre ce faible hommage, mais dont la seule évocation était insupportable à un régime d’abdication et de capitulation devant l’ennemi.

Par ailleurs, il y a lieu de retenir des propositions complémentaires qui sont intervenues, notamment celle du Groupement « Pour les Victimes du Nazisme de la Région Provençale » demandant que soit attribuée à la place dénommée communément place de l’Archevêché sans qu’elle en porte officiellement le nom, l’appellation : « Place des Martyrs de la Résistance ».

Après ces échanges de vues vous avez pris la décision de rétablir les noms des voies publiques tels qu’ils existaient avant le 16 Juin 1940, en réduisant au minimum, pour tenir compte d’un état de faits, les modifications. C’est pourquoi l’avenue BENJAMIN ABRAM conserverait le même nom, la rue St-Laurent serait dénommée non plus rue Benjamin Abram mais rue PAUL BERT, l’avenue ANATOLE FRANCE conserverait la même appellation (il n’y aurait pas lieu par conséquent de débaptiser l’avenue St-Jérôme). Il va sans dire que l’ancienne place de la Rotonde baptisée place Maréchal Pétain conservera le nom de PLACE DE LA LIBERATION qui lui a été donné par une de nos décisions antérieures, en date du 26 Août 1944, approuvée le 31 Août par M. le Sous-Préfet d’AIX.

En définitive, je vous demande de bien vouloir apporter les modifications suivantes sur noms des places et rues de notre Ville pour réparer les décisions répudiant les plus pures gloires du Pays, tout en réduisant au minimum la gêne apportée aux habitudes aixoises :
– Le Boulevard Notre-Dame (entre Place Bellegarde et Boulevard Pasteur) sera à nouveau dénommé Boulevard ARISTIDE BRIAND.
– Le Boulevard Notre-Dame (entre l’avenue Pasteur et la Traverse de la Molle) redeviendra le Boulevard JEAN JAURÈS.
– la rue Saint-Laurent sera dénommée rue PAUL BERT.
– la rue du Roi s’appellera à nouveau RUE CLOVIS HUGUES.
– la rue du Séminaire redeviendra la RUE MARIE et PIERRE CURIE,
– la rue de la Barricade recevra son ancienne dénomination de RUE TAVAN,
– Enfin la Place dite de l’Archevêché s’appellera désormais PLACE DES MARTYRES DE LA RESISTANCE.

La Délégation Municipale adopte le rapport qui précède et le convertit en délibération.

VU et APPROUVE par Nous,
PREFET DES B.D.R.
MARSEILLE, le 16-12-1944,
Par Délégation, le Secrétaire Général
Signé : BARET


Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer
• Auteur anonyme - DR

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*