Exposé scolaire sur le quartier d’Encagnane à Aix-en-Provence


En 1983, une élève rédigeait l’histoire de la ZUP, l’actuel quartier d’Encagnane d’Aix-en-Provence :

Le 13 janvier 1960, la Ville d’AIX-EN-PROVENCE désigne M. RAYMOND LOPEZ comme Architecte-en-Chef de la ZUP (Zone à urbaniser par priorité), créée par Arrêté ministériel le 6 janvier 1960. Par Convention approuvée le 22 juin 1961 par M. le Préfet des Bouches-du-Rhône, la Ville d’Aix-en-Provence, l’Immobilière Construction de Paris et la Société Industrielle et financière de l’Artois constituent une Société d’économie Mixte (S.E.M.E.V.A.) chargée de procéder aux études d’avant-projet d’aménagement de la ZUP d’AIX-EN-PROVENCE.

Le Conseil d’administration de la S.E.M.E.V.A. composée de 6 élus et de 5 personnalités privées, confie le 28 novembre 1961 au Bureau d’Études T.N.A.B.(Techniques Nouvelles Appliquées au Bâtiment) les études suivantes :

  • Opérations foncières et administratives
  • V.R.D.(Voiries, Réseaux divers)
  • Topographie

Le Conseil Municipal donne le 23 juin 1962 son accord sur le Dossier et de l’Avant-Projet.

Le Conseil Supérieur de l’Architecture donne son accord sur le plan de masse le ler avril 1963.

Le Comité Directeur du F.D.E.S. (Fonds de développement économique et Social) approuve l’ensemble du dossier d’avant-projet le 9 décembre 1963.

Le ler septembre 1964, M. le Préfet des Bouches-du-Rhône approuve le Traité de Concession entre la Ville d’Aix-en-Provence et la S.E.M.E.V.A. pour l’équipement de la ZUP et de certains ouvrages annexes.

M. LOPEZ étant décédé, le Conseil d’administration de la S.E.M.E.V.A propose de désigner M. Henry LONGEPIERRE corne Architecte-en-Chef de la ZUP. M. le Ministre de l’Équipement donne son accord à cette proposition le 29 juin 1966.
La ZUP a une superficie de 65 ha. Cette zone doit permettre la construction de 4.500 logements environ, ainsi que celle des édifices, installations et équipements nécessaires à la vie des habitants et notamment les édifices publics, les bâtiments scolaires les édifices sociaux, les locaux commerciaux et leurs annexes.

Pour effectuer cet aménagement, la S.E.M.E.V.A. a dû :

  • acquérir à l’amiable ou par voie d’expropriation, les terrains compris dans le périmètre de la zone ainsi que ceux qui, situés en dehors du périmètre, sont nécessaires à la réalisation des ouvrages de desserte
  • réaliser l’infrastructure (voirie, réseaux divers et plantations)
  • réaliser les édifices, installations, faisant partie des équipements collectifs
  • céder ou louer les terrains équipés à leurs divers utilisateurs
  • également réaliser les ouvrages et installations qui, bien que situés hors de la zone à aménager, sont nécessaires à la desserte de celle-ci (chaufferie centrale, station d’épuration de la Pioline, adduction d’eau potable et réseaux d’assainissement)
  • Il aura fallu dix-sept ans pour que la ZUP devienne un véritable quartier à part entière de la Ville, appelé aujourd’hui Quartier d’Encagnane.

La mission confiée à la S.E.M.E.V.A. le ler septembre 1964 s’achèvera le 31 décembre 1981. Cette mission a été menée à son terme puisqu’aujourd’hui [NDLR : ce document date de 1983] la réalité se traduit ainsi :

• LOGEMENTS RÉALISÉS
4 173 logements, dont 332 logements réalisés dans le Quartier Bouenhoure (ZUP NORD)

• STUDIOS RÉALISÉS
1 485 studios ou chambres d’étudiants

• IMMEUBLES DE BUREAUX
4 (CETE, Le Mansard, Phares et Balises, Le Ligourès)
l CENTRE PAROISSIAL (église)
1 CENTRE COMMERCIAL (CENTRAIX)

Outre le Centre Commercial, une soixantaine de commerces de rez-de-chaussée d’immeubles ont été créés. Par ailleurs, le quartier dispose d’un ensemble de services privés, publics et parapublics qui l’anime agréablement (banques, Caisse d’Épargne, Trésor Public, Agence Nationale pour l’Emploi, Bureau de Police, Sécurité Sociale, bureau de poste, médecins, spécialistes, bureaux d’études et d’architecture, laboratoires, etc.)

En matière de superstructures publiques, 5 groupes Scolaires ont été construits, soit au total 50 classes primaires et 21 classes maternelles.

Par ailleurs, le quartier dispose d’une halte-garderie, consultation, de nourrissons, aménagée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Lou Rigaou » et également » d’une crèche aménagée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Les Pâquerettes ».

De plus, une salle polyvalente de 400 m² a été réalisée en rez-de-chaussée de l’immeuble « Le Ligourès » et cédée gracieusement à la Ville d’Aix-en-Provence.

Le bilan de l’opération d’aménagement du Quartier d’Encagnane s’étant avéré positif, certains aménagements complémentaires ont pu être envisagés et réalisés. C’est ainsi qu’ont pu voir le jour les équipements suivants :

  • un bloc sanitaire sur le jeu de boules
  • un club de boule en cours de réalisation
  • une fontaine au bas du boulevard Maréchal JUIN
  • une fontaine sur la Place Centrale
  • divers aménagements (mur en pierre, aire de jeu, football, sur la Mareschale, plantations diverses dans l’ensemble du quartier)

Pour donner une idée des dépenses réalisées en matière d’infrastructure dont la maîtrise d’ouvrage a été assurée par la S.E.M.E.V.A., il est important de signaler que le total des dépenses réalisées s’élève à 93 500 000 de francs.

Dans ce montant, 4,5 millions de francs ont été affectés à la station d’épuration, 3 millions à l’adduction d’eau potable, 12,5 millions à la voirie, 2 millions à l’éclairage public, 4,5 millions aux Espaces verts.

Le chauffage urbain représente à lui seul une dépense de 10 millions de francs.

Pour en revenir aux espaces verts, il est bon de savoir également que les 4,5 millions de francs dépensés correspondent à une surface traitée de 10 hectares environ.

Quant aux plantations, elles se traduisent par la Frise en place de 5.000 arbres environ, 45.000 arbustes, et 130.000 plantes vivaces ; mise en place de jeux d’enfants et de mobiliers urbains (bancs) dans l’ensemble du quartier.


Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire