Aix sous la terreur


La terreur, c’est l’éditeur !

Cet ouvrage écrit par François Ambroise Thomas Roux-Alpheran comme un journal se nomme AIX SOUS LA TERREUR 1795-1796 : ça commence mal, mais ce n’est pas la faute de l’auteur au XIXe siècle mais de l’éditeur au XXIe siècle.

Cette période n’est pas la TERREUR tout court, mais plutôt la TERREUR BLANCHE, et est une action des royalistes contre les révolutionnaires, alors que la TERREUR ou TERREUR ROUGE, est une action du gouvernement en place contre tous les opposants de Robespierre, et qui eut lieu entre 1793 et 1794. Ce simple adjectif mineur est une erreur historique majeure. Le titre original de l’auteur est : « Journal historique de tout ce qui s’est passé de remarquable dans Aix, depuis le dimanche 26 avril 1795 jusqu’au dimanche 31 décembre 1797, pour servir à rédiger des mémoires », certes plus long mais tellement plus juste et finalement plus simple.

Ensuite, il y des erreurs graves de recopie du manuscrit original, des erreurs que Roux-Alpheran, lui, ne fit pas. Les Éditions Desbaumes disent l’avoir «mis au goût du jour » ! Absurde ! Le manuscrit est complétement lisible dans un français d’aujourd’hui, mais si mettre au goût du jour est mal écrire, ôter des mots, commettre des erreurs, se tromper dans les dates, la mise en page… alors leur mission a été réussie !

Je suis entré en communication avec M. Jean-Pierre Briole, le directeur de publication, mais j’ai eu un refus de dialogue, traitant simplement mes propos d’idioties… Dommage, j’ai écrit pour rien des dizaines de pages pour prouver mes dires !

Le manuscrit de Roux-Alpheran est en revanche un bijou, un témoignage incroyable d’une période trouble, écrite par un jeune homme inquiet, et il y a de quoi ! À lire au jour le jour…

Il est consultable à la Bibliothèque Méjanes, à Aix-en-Provence : allez-y vérifier TOUS mes propos !


Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire