Aix et la Vertu

Aix et la Vertu

Des récits de vies incroyables d'Aixois au XIXe siècle à lire : la vraie vie et l'histoire d'Aix-en-Provence, par Thierry Brayer, alias l'Aixois.

À lire
Le Promeneur Aixois

Le Promeneur Aixois

Promenez-vous dans Aix en 1877 : un ouvrage littéraire autour des photographies de Claude Gondran. Une histoire d'Aix-en-Provence par Thierry Brayer

À lire
À offrir

À offrir

L'Aixois vous propose d'offrir à vos amis ou à votre famille le calendrier original de son année de naissance ! Les frais d'envoi par courrier suivi sont offerts. Tous les calendriers depuis 1930 à 1999 sont à 9€90. Et si c'est urgent, et que vous habitez Aix, vous êtes livrés en ville !

À lire
Accueil / Histoire / La place de la Madeleine n’existe pas à Aix-en-Provence.

Histoire, Scoop

La place de la Madeleine n’existe pas à Aix-en-Provence.

SCOOP ! Contrairement à ce que l’on peut lire et croire, il n’y pas trois places à Aix-en-Provence avec « les places des Prêcheurs, de la Madeleine et Verdun ». En effet, la « place de la Madeleine » n’existe pas et n’a jamais existé malgré ce qu’on peut lire ici et là :

 

D’ailleurs, où se situerait-elle ?

Commençons par le présent : si place il y a, il serait normal qu’elle soit sur le parvis de l’église. Or, non ! « Le Pressing des Prêcheurs » est au 36 place des Prêcheurs. Plus bas ? Le café-restaurant « La Mado » est cadastré au 4 place des Prêcheurs. Les plaques de rue sont de toute façon « place des Prêcheurs », et ce, jusqu’à l’actuelle « place de Verdun ». D’ailleurs, l’arrêté du 27 avril 1957 qui va la nommer ainsi la décrit comme « la place sans nom située devant le Palais de Justice », ajoutant « voie publique actuellement non désignée […] délimitée de la façon suivante : au nord-est par la Place des Prêcheurs ; au nord par l’extrémité de la rue Peyresc ; à l’ouest par le Palais de justice, l’extrémité des rues Monclar et Marius Reinaud ; au sud par le débouché du passage Agard, à l’est par les extrémités de la petite rue St-Jean et rue Thiers ». Il n’est donc point question de « Place de la Madeleine » non plus.

Remontons le temps grâce aux archives : dans les recensements (visibles aux Archives Municipales d’Aix-en-Provence) de 1836, 1852, 1853, 1860, 1886, 1891, 1896, 1901 et 1911, personne n’habite « place de la Madeleine » mais « place des Prêcheurs ».

Ce qu’il est intéressant de noter aussi est que l’église de la Madeleine, même si bâtie la première fois au XIIIe siècle, ne porte son nom actuel que depuis le début du XIXe : la place ne pouvait donc être nommée « de la Madeleine » avant ce XIXe siècle : inutile donc de chercher trop loin dans le temps.

Si parfois on trouve dans de très anciens documents « place de la Madeleine », il s’agit en fait de l’ancienne Madeleine, qui trouve sa rue (et son ancienne église détruite depuis) aujourd’hui du côté de la rue Fabrot : il ne faut donc pas la confondre même s’il s’agit du même ordre religieux qui a simplement déménagé vers l’église de la place des Prêcheurs, renommée alors « Église de la Madeleine ».

Enfin, les plans anciens d’Aix, depuis 1790, ne font jamais mention d’une « place de la Madeleine » : vous pouvez chercher ! En voici 4 au hasard parmi la centaine que je possède et jamais de « place de la Madeleine ».

Juste deux réclames dans « Le Mémorial d’Aix » ont pour adresse 1 place de la Madeleine, c’est tout sur plus d’un siècle et c’est trop peu pour lui donner une existence.

Même le cadastre n’en fait pas mention aujourd’hui …tout comme le cadastre napoléonien :

À partir de 1811, toute nomination de rue doit faire l’objet d’une délibération. Avant, la place aurait pu être nommée sans délibération, comme beaucoup d’autres dans Aix, mais il en resterait mille traces : plaques de rue, recensements…Et pourquoi alors ensuite, elle aurait perdu son nom pour revenir à « place des Prêcheurs » sans nouvelle délibérations ou autre trace ?

L’appellation actuelle officielle de « place de la Madeleine » n’est donc pas raisonnable !!!

En fait, quand on parle de « la Madeleine, » ce n’est pas de la place qu’il s’agit, mais du quartier de la paroisse, ou du café, ou du marché.

Pourtant, la Ville d’Aix persiste avec ses « 3 places » dans les affiches, son mag (lire ici à partir de la page 17), etc. et sur son site officiel (ex : http://www.aixenprovence.fr/Projet-des-3-places-phasage-des-travaux), ainsi que nombre des sites personnels que je vais pas citer (voir : https://www.google.fr/search?q=place+madeleine+aix), reprenant cette appellation sans vérification préalable.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Thierry Brayer

 

 


Source et droits des documents de cet article :


  • Enquête de Thierry Brayer - Tous droits déposés

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


2 Commentaires

  1. Juif Bernard 16 février 2018 23 h 24 min

    Ĺ’ensemble de vos groupistes est-il au courant du rachat à la ville d’Aix par une petite fille de Picasso de l’ancien lycée de jeunes filles et du déambulatoire de l’église de la Madeleine pour y créer un exceptionnel musée dédié à son grand père et dont l’ouverture serait prévue dans environ 3 ans. Ça c’est de la très belle Histoire en perspective…. Cordialement et bravo pour vos travaux! B

  2. AGNIEL 21 février 2018 13 h 59 min

    Pouvez vous trouver dans le Plan de Sauvegarde , l’autorisation de faire une estrade béton ( pour abriter un café) devant l’hotel d’AGUT classé Monument Historique ?
    Et tous vous diront que la ville protège le parvis des monuments et leur perspectives.

Laisser un commentaire