Bruno Montel dédicacera “On peut le faire”


On peut le fairesamedi 16 mars de 10h à 13h

Venez rencontrer l’auteur du livre qui révèle le pouvoir du collectif à changer l’avenir ! A travers des initiatives inspirantes, le livre de Bruno Montel raconte avec passion comment des citoyens ordinaires se réapproprient leur futur et construisent ensemble un monde durable, respectueux de l’humain et de son environnement. « On peut le faire » est un cri d’optimisme qui démontre que chacun a le pouvoir de modifier le destin de notre planète.

On peut le faire

16,50€

« On peut le faire » est un cocktail d’envie et d’énergie qui révèle en chacun de nous d’étonnants pouvoirs naturels pour changer l’avenir. Par la rencontre de citoyens ordinaires, Bruno Montel, infatigable optimiste, nous démontre qu’il est possible de se réapproprier notre futur.  Transitionnaire de la première heure, à la suite de Rob Hopkins fondateur du mouvement “Villes et Territoires en Transition” en 2006 en Angleterre, Bruno Montel raconte avec passion toutes les pousses de l’innovation, de la transition et de la résilience qui grandissent sur un territoire : éducation, jardins collectifs, alimentation, monnaie locale, sensibilisation, anti-gaspi, intelligence collective …  Au fil de ces histoires, le lecteur découvre qu’il n’est pas seul à vouloir agir et que le collectif est un  puissant levier d’actions. Ensemble on peut construire un monde sobre en énergie, sans gaz à effet de serre, un monde où l’économie sert la vie réelle et les emplois locaux, où les déchets sont des ressources et le bien-être au cœur des décisions.  Utopique ? Bisounours ? Et pourtant, ce nouveau monde est déjà là. On peut le faire !

« Ce livre va vous éblouir par la diversité des initiatives que vous pourriez lancer chez vous, dès à présent, sans avoir besoin de chercher ou d’attendre la permission de qui que ce soit. Tout est possible. » Rob Hopkins, auteur de la préface et fondateur du mouvement de la Transition. «Bruno appréhende dans son livre les multiples facettes de la transition en y intégrant d’emblée les valeurs incontournables de la féminité. Il convient en effet d’intérioriser puis de mettre en exergue ces éléments fondamentaux se rapportant à notre partie féminine. Elle dénote la vie, la chaleur humaine, son aspect fraternel et spirituel. » Jean-Claude MENSCH, auteur de la postface et maire d’Ungersheim  depuis 1989, village transitionnaire .

Source: LIBRAIRIE LE BLASON 2 Rue Jacques de la Roque à AIX


Sources et droits des documents de cet article :



• Collection personnelle de Thierry Brayer

Toute réutilisation commerciale sans autorisation est interdite
Par contre, n'hésitez pas à partager les articles !


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*